Le week-end dernier, nous nous étions déplacés en nombre au Domaine de Candé (Monts, 37) pour Terres du Son, l’un des plus gros (1.200 bénévoles !) mais aussi l’un des plus sympathiques festivals de la région. Cette année, 35.000 festivaliers étaient présents, attirés par les 90 concerts programmés. Nous vous laissons découvrir le compte-rendu de ce week-end mouvementé.

JOUR 1 : VENDREDI 6 JUILLET

13h58 : Départ des Aubrais. La grève de la SNCF ne nous a guère laissé le choix sur l’heure du départ. Cela dit, à 4 € l’aller-retour en TER (dispositif spécialement mis en place pour Terres du Son), difficile de faire la fine bouche.

15h15 : Arrivée à la gare de Tours. Précision importante, aucun retard à signaler !

15h45 : Arrivée dans l’appartement que nous avions réservé pour le week-end. C’est que nous n’avons plus 20 ans et que la perspective de dormir en camping et d’être réveillés au rythme des « apéros, apéros » ne nous attirait pas.

16h : À peine installés, en bons supporters, nous allumons la télé le temps de regarder France – Uruguay.

18h : Le match à peine terminé, nous nous dirigeons à nouveau vers la gare de Tours, non pas pour rentrer chez nous, mais pour prendre la navette gratuite qui fait la liaison avec le festival.

18h15 : C’est parti ! Avec la cohue provoquée par la victoire de la France, difficile de circuler.

19h15 : Arrivée à Terres du Son. Nous nous dirigeons vers l’entrée principale du festival. Raté ! Renseignements pris auprès d’un des 1.200 bénévoles, il nous faut nous diriger vers l’entrée organisation (située à l’opposé du site) pour que l’on nous délivre nos pass presse.

20h15 : Une bonne demi-heure de marche plus tard, nous pouvons enfin pénétrer sur le site du festival, munis du précieux sésame. Nous arrivons au moment de la dernière chanson de Juliette Armanet, difficile donc de vous en donner notre impression.

20h30 : Le temps de prendre une bière, la première d’une longue série sur le festival, nous voici fin prêts pour accueillir Gregory Porter. Pour nous, ce n’est pas une première mais ce n’est pas une raison pour ne pas apprécier à sa juste valeur la prestation du chanteur qui assure une nouvelle fois le show.

Gregory Porter

Gregory Porter

22h : Début du concert du jamaïcain Chronixx. Une bonne dose de reggae, ça ne peut pas faire de mal !

Chronixx

Chronixx

23h15 : Nous voici désormais devant la scène Biloba, prêts pour le concert de Gaël Faye. Alliant rap, slam et poésie, le jeune homme livre une prestation que nous n’oublierons pas de sitôt. Assurément notre coup de cœur musical du week-end.

0h30 : Place au set électro de 2manydjs, super concert également.

2ManyDJs

2ManyDJs

2h : Départ du festival, en voiture cette fois. Le retour est assuré par Amélie, 0,00 à l’alcootest. On n’aurait pas pu en dire autant !

2h45 : Au dodo !


JOUR 2 : SAMEDI 7 JUILLET

10h : Réveil. Bonne nouvelle, l’équipe est en pleine forme ! Un croissant et un jus d’orange plus tard, nous voici partis pour un pique-nique dans un parc tourangeau.

14h : Départ pour le festival.

14h30 : Arrivée sur le site. C’est l’occasion de s’attarder un peu sur le l’éco-village que nous avions déjà traversé la veille lorsque nous étions à la recherche de notre accréditation. Nous nous installons sur la pelouse afin d’écouter l’un des concerts du village : le duo Garcia. Deux frères, Elie (au rubab) et Samuel à la darbouka et (aux percussions) nous font alors voyager de l’Afghanistan jusqu’en Turquie, du Maroc jusqu’en Andalousie. Un très bon moment.

16h : Nous pénétrons sur le site du festival, et pendant que nous nous rassemblons (une dizaine de nos amis avaient également fait le déplacement), nous écoutons d’une oreille un peu distraite le concert de Snapped Ankles qui se déroule sous le chapiteau.

17h15 : L’Impératrice arrive pour l’un des concerts les plus attendus du week-end ! Il fait chaud, très chaud ! Nous sommes donc contraints de nous réfugier à l’ombre peu avant la fin du concert qui a tenu toutes ses promesses.

L'Impératrice

L’Impératrice

18h30 : Le temps de commander une bière (pas question de mourir de soif !), nous nous arrêtons à la charcuterie musicale, une caravane qui envoie du lourd au niveau du son !

Charcuterie musicale

La charcuterie musicale

20h15 : De retour devant la scène Ginko pour le concert d’Amadou & Mariam. Classique mais toujours très bon !

Amadou & Mariam

Amadou & Mariam

21h45 : Nous avons à peine le temps de reprendre nos esprits que nous voici devant la scène Biloba pour un moment très attendu : le concert du talentueux Roméo Elvis. Malheureusement, grande attente peut parfois signifier grosse déception. Cependant rendant justice au rappeur belge, le public, nombreux et chaud comme la braise a semblé apprécier le concert.

23h : Avec quelques minutes de retard, le concert de Django Django débute. Comme à son habitude le groupe pop et rock originaire de Londres a livré une belle prestation, justifiant sa réputation grandissante.

Django Django

Django Django

0h30 : Difficile de choisir entre le rap de Lomepal et le rock alternatif du groupe belge La Muerte qui se produisaient simultanément. Alors, nous avons vu la moitié de chaque show, tous deux excellents.

1h45 : Retour et dodo ! C’est qu’on commence déjà à fatiguer !

 

JOUR 3 : DIMANCHE 8 JUILLET

10h : Réveil (de moins en moins frais au fil des jours), petit déjeuner suivi d’une petite balade dans le centre-ville de Tours.

13h15 : Départ pour ce troisième jour de Terres du Son. Reprise du travail le lundi matin oblige, nous savons qu’il ne faudra pas s’attarder malgré la programmation alléchante de la fin de journée (Fakear, thé Vanille, Molécule, Meute…).

14h : Comme la veille, nous bullons un peu au village avant d’entrer dans l’enceinte même du festival.

17h : Une grande dame s’apprête à monter sur scène. C’est Calypso Rose, 78 printemps et toujours autant d’énergie et de joie à partager. On avait déjà eu l’occasion de la voir lors du festival orléanais Jazz or Jazz et nous ne regrettons pas de l’avoir vue à nouveau ! Assurément l’un des temps forts du festival !

Calypso Rose

Calypso Rose

18h30 : Nous assistons brièvement au début (prometteur) du concert de Her. Malheureusement, il est temps de partir.

20h30 : Retour à la maison. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’on ne s’est pas couché tard ! On a mis pas mal de temps à sans remettre, mais une chose est sûre, nous ne regrettons pas le déplacement !

J1 Chonixx 6 J1 Chonixx 5 J1 Chonixx 3 J1 Chonixx 2 J1 2ManyDJs J1 2ManyDJs 2 Festival 4 Festival 3 Festival 2 Festival 1 Charcuterie musicale 3 Charcuterie musicale 2 Camping 3 Camping 2 Camping 1 Village 12 Village 11 Village 10 Village 9 Village 8 Village 7 Village 6 Village 5 Village 4 Village 3 Village 2 Village 1 Scène Propul'son Repas des bénévoles Public 6 Public 5 Public 4 public 3 Public 2 Public 1 J3 - HER J3 - HER 4 J3 - HER 3 J3 - HER 2 J3 - Calypso Rose J3 - Calypso Rose 10 J3 - Calypso Rose 9 J3 - Calypso Rose 8 J3 - Calypso Rose 7 J3 - Calypso Rose 5 J3 - Calypso Rose 4 J3 - Calypso Rose 3 J3 - Calypso Rose 2 J2 - The Liminanas J2 - The Liminanas 10 J2 - The Liminanas 9 J2 - The Liminanas 8 J2 - The Liminanas 7 J2 - The Liminanas 6 J2 - The Liminanas 5 J2 - The Liminanas 4 J2 - The Liminanas 3 J2 - The Liminanas 2 J2 - L'Impératrice J2 - L'Impératrice 8 J2 - L'Impératrice 7 J2 - L'Impératrice 6 J2 - L'Impératrice 5 J2 - L'Impératrice 4 J2 - L'Impératrice 2 J2 - Django Django J2 - Django Django 9 J2 - Django Django 8 J2 - Django Django 7 J2 - Django Django 6 J2 - Django Django 5 Django Django J2 - Django Django 2 J2 - Dissident J2 - Amadou & Mariam J2 - Amadou & Mariam 4 J2 - Amadou & Mariam 3 J2 - Amadou & Mariam 2 J1 Juliette Armanet J1 Juliette Armanet 3 J1 Juliette Armanet 2 J1 Irène Dresel J1 Irène Dresel 2 J1 Gregory Porter J1 Gregory Porter 6 J1 Gregory Porter 5 J1 Gregory Porter 3 J1 Gregory Porter 2