VARIATIONSLe Grand Théâtre de Tours est le seul opéra de la région. Benjamin Pionnier, directeur de l’orchestre et directeur administratif depuis fin 2015, a accepté d’évoquer avec nous le programme de cette saison.

Coté programmation, c’est avec Rigoletto, opéra en trois actes de Verdi (les 6, 8 et 10 octobre), que s’ouvrira la saison 2017-2018 du Grand Théâtre de Tours. Suivront cinq autres pièces lyriques (opéra, comédies musicales) et six concerts symphoniques, avec à chaque fois plusieurs représentations.

D’autres oeuvres moins connues du grand public seront également proposées. Par exemple, en février, ce sera l’occasion de découvrir l’opéra-comique Philémon et Bauci qui n’avait pas été joué depuis plus de 150 ans. En avril, le Grand Théâtre accueillera Songe d’une Nuit d’été, une nouvelle production une mise en scène par Jacques Vincey, directeur du Centre Drama­tique National de Tours.

Précision importante, le Grand Théâtre n’est pas un simple lieu d’accueil, c’est aussi un vrai lieu de production et de création. « Pour chaque oeuvre que nous proposons, on commande du bois, des clous, du tissu… Des décors au spec­tacle, en passant par les costumes, nous faisons tout nous-mêmes », explique Benjamin Pionnier.

De Haydn aux compositeurs contemporains

L’idée de proposer un programme varié s’applique également à l’orchestre symphonique, seul orchestre professionnel de la région. « Nous ne sommes pas bloqués sur une époque. On joue aussi bien du Haydn que des compositeurs contemporains, parfois avec un soliste, parfois en concert commenté. Il y a vraiment tous les formats », précise le directeur.

À noter que même si vous êtes dans l’impossibilité de vous rendre à Tours, vous aurez peut-être néanmoins l’occasion d’assister à l’un des concerts de l’orchestre près de chez vous. Tout au long de l’année, celui-ci donne des représentations un peu partout dans la région.

À la fois pour l’opéra et pour les concerts symphoniques, des conférences ou des avants-concerts vous présenteront en amont les œuvres au programme. Cela vous donnera les clés d’écoute pour entrer dans l’univers et l’œuvre et du compositeur.

De nombreuses actions envers les tout-petits

En parallèle des concerts et des représentations, la structure mène depuis plusieurs années des actions pédagogiques vers les tout-petits. Cela concerne principalement les scolaires mais certaines de ces actions sont également ouvertes au public. Celles-ci connaissent d’ailleurs un grand succès et il vous faudra vous y prendre à l’avance pour inscrire vos bambins. « Sur ce genre d’activités, nous sommes complets à chaque fois. Et même si nous en proposions davantage, ce serait tout de même le cas car la demande est immense. Pour nous, c’est très important de toucher ce public car c’est à cet âge-là que se forgent les goûts », analyse Benjamin Pionnier.

Chaque année, le Grand Théâtre accueille environ 60.000 spectateurs. En ferez-vous partie ?

Benoît Labandibar