15Créée en 1999, La Fédération Régionale des Acteurs Culturels et Associatifs – Musiques Actuelles (Fraca-Ma) a pour objectif d’accompagner et de favoriser le développement des musiques actuelles sur le territoire régional. Œuvrant pour une culture plus coopérative et solidaire, elle s’appuie sur un réseau d’associations, de lieux de pratiques et de fédérations des six départements du Centre-Val de Loire. Elle est notamment soutenue par la Région Centre-Val de Loire, la Drac Centre-Val de Loire et le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire. Elle compte deux bureaux, l’un à Orléans, l’autre à Tours.

Ses missions s’articulent autour de cinq grands axes. Le premier concerne la structuration du secteur tandis que les quatre autres lignes directrices sont relatives à la mise en œuvre et à la coordination d’actions de coopérations :

– Information et ressource. La Fraca-Ma fournit conseils (une centaine de rendez-vous par an), accompagnements, services et outils de promotion à destination des porteurs de projets en musiques actuelles, via notamment son site Internet et par l’intermédiaire de deux émissions de radio dédiées aux acteurs des musiques actuelles de la région : Fracamag et le Quart d’Heure tourangeau.

– Transmission. La Fraca-Ma mène des travaux en matière d’éducation artistique et d’action culturelle. Elle intervient également avec le dispositif Initia’Son, un ensemble d’ateliers dédiés à la sensibilisation aux pratiques musicales.

– Production et diffusion. La Fraca-Ma pilote un dispositif d’aide à la diffusion en milieu rural et dans les lieux atypiques ou chez l’habitant. Elle a également mis en place des partenariats avec des festivals adhérents (Aucard de Tours, le Hangar, Hop Pop Hop, Terres du Son, Rockomotives). Le but est de pouvoir programmer des artistes régionaux, notamment ceux accompagnés dans le cadre du Propul’Son.

– Repérage et accompagnement des artistes. Le dispositif Propul’Son est le principal vecteur de cette mission (voir ci-dessous).

Le dispositif Propul’Son

Propul’Son est un dispositif de repérage et d’accompagnement des artistes de la région pour une durée d’un an. En moyenne, 150 groupes répondent à l’appel à projet lancé chaque année. Quinze d’entre eux sont ensuite sélectionnés (trois dans le cadre de Propul’Son régional, douze dans le cadre des dispositifs départementaux). L’accompagnement débute toujours par un diagnostic des besoins de chaque groupe. Il permet de déterminer quelles seront les actions mises en place pendant la période d’accompagnement.

En fonction du diagnostic, plusieurs possibilités sont offertes. Une formation, administrative, technique ou artistique, peut être proposée aux artistes et à leurs entourages (manager, bookeur…). La Fraca-Ma apporte également un soutien à la production de disques (aide à l’enregistrement, au pressage…) ou de vidéos (live, teaser, clip…).

Avant une période de concerts, les groupes sélectionnés peuvent profiter d’une résidence d’artiste pour peaufiner leurs shows.

La Fraca-Ma promeut et relaie les actualités des artistes via ses outils de communication (site Internet, newsletter, réseaux sociaux, émissions de radio). Elle aide également les artistes et leurs entourages à assurer une promotion efficace de leurs projets via la mise en place de stratégies et d’outils de communication (hors impression).

Enfin, le Propul’Son comprend une aide à la diffusion. Les groupes sélectionnés bénéficient d’un premier repérage lors du jury de sélection composé de professionnels. Ils peuvent être amenés à être programmés dans le cadre de partenariats avec des salles, festivals, dispositifs d’échanges… La Fraca-Ma met également à disposition des lauréats les contacts de lieux de diffusion.

Quelques artistes ayant été soutenus par la Fraca-Ma

Syrano, Fumuj, Funktrauma, Rod Anton & The Ligerians, Divine Paiste, Nesseria, Ropoporose, Boys in Lilies, YachtClub, Chevalien, Philémone sont tous passés par le dispositif Propul’Son. Certains groupes ayant été accompagnés par le Propul’Son n’existent plus aujourd’hui. « Cependant, un certain nombre de musiciens continuent leur activité et ont créé depuis de nouveaux projets porteurs », explique Emmanuelle Hullot, directrice de la Fraca-Ma.

Certains artistes (comme Mesparrow, Janski Beeeats, Boogers…) ne sont pas passés directement par le dispositif mais ont été soutenus par d’autres biais (diffusion dans le cadre d’échanges internationaux, conseils sur le développement de leurs projets, mise en relation avec des professionnels).

Le Fracamag

Cette émission de radio d’une heure a vu le jour il y a une dizaine d’années. Elle comprend une playlist musicale issue de la scène régionale, des actualités et une interview d’un acteur musical. Fracamag est diffusée sur les ondes d’une dizaine de radios en région, comme Radio Campus Orléans ou Balistiq Radio (Châteauroux)… L’émission est disponible à l’écoute en podcast sur le site de la Fraca-Ma.

www.fracama.org, une mine d’informations pour les musiciens

Outil incontournable, le site internet de la Fraca-Ma regorge d’informations. Les musiciens et groupes peuvent trouver un annuaire de contacts pour trouver un studio, des lieux de concerts, d’autres groupes… Il contient également un agenda regroupant concerts, mais aussi masterclasses, ateliers, formations, conférences en lien avec les musiques actuelles. Cela permet au public, amateurs et professionnels, d’y trouver de nombreuses ressources au quotidien.

En tant que particulier porteur de projet artistique ou culturel, vous pouvez bénéficier d’un rendez-vous « ressource ». Vous pouvez aussi intégrer le dispositif d’aide à la diffusion chez l’habitant/atypique si vous souhaitez organiser un concert chez vous ou dans votre ville…

Un vaste réseau de collaborateurs

La Fraca-Ma compte environ une quarantaine d’associations adhérentes. Elle collabore également avec de nombreuses collectivités et des structures partenaires non adhérentes car extérieures au champ des musiques actuelles (Artéfacts, Labomédia…). Les actions de la Fraca-Ma l’amènent par ailleurs à travailler avec les radios (associatives ou non) de la région, les organismes de formation, ainsi qu’avec les autres structures culturelles missionnées.

La Fraca-Ma emploie six personnes dont deux en temps partiel. Elle bénéficie d’un conseil d’administration très actif et d’adhérents impliqués dans le développement des missions et des projets. « Ce fonctionnement collaboratif est nécessaire car les salariés ne pourraient pas porter, à eux-seuls, l’ensemble des activités de l’association », nous éclaire Emmanuelle Hullot.

Benoît Labandibar

Fédération Régionale des Acteurs Culturels et Associatifs – Musiques Actuelles (Fraca-Ma)
108, rue de Bourgogne
45000 Orléans
133, Quai Paul Bert
37100 Tours

Plus d’informations :
www.fracama.org
02 38 54 07 69