Terres du Son. Domaine de Candé à Monts. Du 6 au 8 juillet. Festival de musiques actuelles organisé par l’association A.S.S.O. 14e édition.

Avec plus de 40.000 festivaliers accueillis l’an passé, Terres du Son est tout simplement le plus grand festival de l’été en Indre-et-Loire. Côté musique, là où de nombreux festivals jouent la carte de la standardisation, Terres du Son prend le contre-pied et propose de vivre de belles expériences avec une programma­tion audacieuse et éclectique où têtes d’affiches côtoient artistes locaux et étoiles montantes françaises ou internationales. Entre le post-punk labyrinthique de Preoccupations, l’électro expérimentale de Molécule et le rap excentrique de Roméo Elvis, Terres du Son prend le pli de la découverte qualitative et de l’expérimentation. La totalité de la programmation de l’édition 2018 n’a pas encore été annoncée mais la liste des premiers artistes dévoilés a déjà de quoi faire saliver !

La démarche écoresponsable du festival consti­tue l’autre élément faisant la spécificité de Terres du Son. En effet, au Domaine de Candé, tout est fait pour réduire son impact environnemen­tal, notamment grâce à l’éco-village. Ainsi, afin de sensibiliser ses festivaliers aux questions de développement durable et de solidarité, le festival propose, en parallèle des concerts et gratuitement, trois jours de débats, ateliers, conférences, animations, spectacles, rencontres et innovations autour de ces thématiques.

Au programme :

Ven. 6 juillet : Gregory Porter (jazz, soul) ; Juliette Armanet (variété) ; 2manydjs (electro rock) ; Gaël Faye (chanson, hip-hop) ; Baxter Dury (pop rock) ; Chronixx (reggae) ; Joris Delacroix (alternative techno) ; Nadia Rose (rap) ; Ghetto Kumbé (transe caribéenne) ; Faire (gaule wave) ; Revivor (deep soul) ; Jim Ballon (indie rock) ; Scratchophone Orchestra (electro swing) ; Irène Drésel (electro­nica techno).

Sam. 7 juillet : Amadou & Mariam (pop afrobeat) ; Lomepal (rap) ; Django Django (rock, pop électro­nique) ; Yuksek & Fatnotronic (french brazilian disco) ; Roméo Elvis (rap) ; The Limiñanas (garage psyché) ; L’Impératrice (disco groove) ; La Mverte (electronic waves) ; J. Bernardt (electronica folk) ; Lysistrata (math rock) ; Caje (prose pop) ; Birdstone (ritual blues) ; Dissident (electro pop) ; First Draft (rock) ; Le Carré (rap).

Dim. 8 juillet : Fakear (electro) ; Calypso Rose (calypso) ; Feu ! Chatterton (pop carne) ; Her (pop soul) ; Meute (fanfare techno) ; Suuns (pop noise) ; Némir (hip-hop) ; Preoccupations (post punk labyrinthique) ; Molécule (electro) ; BCUC (africangungungu, punk afrobeat) ; Vox Low (post punk, cold wave) ; Le Villejuif underground (rock acidulé) ; Synapz (electro rock) ; Lehmanns Brothers (hip-hop, funk, soul) ; Tiloun (maloya) ; Thé Vanille (pop) ; Ctrl-Z (transe electro).

Infos et réservations : de 29 (prévente) à 38 € (sur place) le pass 1 jour. De 68 € (prévente) à 80 € (sur place) le pass jours.
www.terresduson.com