ADÉLAÏDE HAUTVAL, « AMIE DES JUIFS » – CERCIL à Orléans – Jusqu’au 30 septembre

En mai 1942, Adélaïde Hautval est arrêtée sur le quai de la gare de Vierzon alors qu’elle vient à la recherche d’une valise égarée. Pendant son interrogatoire, elle reprend vertement deux soldats allemands qui critiquent la France. Condamnée à une semaine d’emprisonnement à Bourges, la médecin prend la défense d’une femme juive, puis se fabrique une étoile jaune montrant ainsi sa désapprobation lors du transfert des familles juives par la Gestapo au camp de Beaune-la-Rolande.

Internée au camp de Pithiviers, puis dans celui de Beaune-la-Rolande, elle est témoin de l’arrivée massive des familles arrêtées lors de la rafle du Vel d’Hiv, puis de la séparation des mères et des enfants. Elle assiste comme elle le peut, depuis l’infirmerie, les enfants restés seuls. Elle sera le témoin de leur déportation avant d’être elle-même déportée en janvier 1943 à Auschwitz. Elle est affectée en tant que médecin au block 10 et refuse de participer aux expérimentations.

L’exposition retrace le parcours de cette femme qui recevra en 1945 la Légion d’Honneur et en 1965, la médaille des Justes pour l’ensemble de sa vie et de son combat.

Infos et réservations : de 2 à 4 €. Gratuit pour les moins de 18 ans. Ouvert du mardi au dimanche, de 14h à 18h (jusqu’à 20h le mardi). Fermé le lundi et le samedi.
www.cercil.fr
02 38 42 03 91