LES BACCHANTES. Halle aux grains – Scène nationale de Blois. 9 et 10 janvier. Tragédie grecque. D’après Euripide. Mise en scène et adaptation : S. Llorca.

Dionysos, fils de Zeus et de Sémélé, une Thébaine, est venu, sous les traits d’un jeune homme « aux boucles blondes, aux cheveux parfumés », punir la ville aux sept portes de ne pas l’honorer. Selon l’usage antique, Sara Llorca a confié les huit rôles de la pièce à trois comédiens, dont la grande Anne

Alvaro, qui interprète à la fois Dionysos et Agavé, la mère infanticide dont le dieu égare l’esprit. Elle-même tient la place du chœur, accompagnée par deux musiciens. Avec le texte d’Euripide, vieux de près de 2500 ans, si lointain et pourtant si proche, ils entreprennent – les spectateurs à leurs côtés – une plongée dans l’aveuglement collectif, aux limites de la sauvagerie et de l’humanité.

Infos et réservations : de 5 à 20 €
Les représentations : mar. 9 janvier à 20h30 ; mer. 10 janvier à 19h30.
www.halleauxgrains.com